Identification






Mot de passe oublié ?
Accueil arrow Les News arrow Journée service sur la durance
Journée service sur la durance Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

_____________________________________________________________________________________________

 

 

Coup de pouce à force de pagaie

Paru dans le journal "Le Dauphiné" le 15/04/2008

 

Un pot de peinture. Une sandale. Des ballons. Des sprays. Des bouteilles en plastique. Ou en verre. Du polystyrène, quand ce n'est pas des planches et bien sûr des sacs plastique... un inventaire à la Prévert, mais celui-ci, c'est celui de la Durance.

 

C'est surtout la collecte faite par Sarah, Jérémy, Nathaël, Marion, Paul... dimanche toute la journée, sur les 14 kilomètres qui les ont menés, à force de pagaie et d'enthousiasme, de la Saulce à Valenty/Ventavon.

 

Ils sont Eclaireurs. Eclaireurs du Midi, puisqu'il y a belle lurette que Baden-Powell a fait des émules et que le scoutisme a bon nombre de branches cousines. C'est celle de Vaumeilh qui est venue donner la main, comme depuis 5 ans maintenant à chaque début de saison, à Yannick Boutier, directeur du RCKN (randonnée canoë kayak nature), installé depuis longtemps au Beynon.

 

14 des 37 kilomètres navigables

On savait que l'on venait donner un coup de pouce aujourd'hui; s'amusent les Eclaireurs, ;Bison, notre "chef" nous avait sollicités pour participer au nettoyage du site. Nous sommes en triken (comprendre dans le langage scout: week-end de trois jours)et c'était une des activités proposées. Et comme nous sommes tous très proche de la nature, et que notre devise est de rendre service, on a trouvé l'idée sympa.

 

Mais ce qu'ils ne savaient pas, ces jeunes sportifs, c'était qu'outre ramasser les objets qui vont se nicher dans les racines des berges ou s'accrocher aux arbres à force de coups de vent, c'est qu'ils se sont aussi transformés en élagueurs. Puisque, à certains coudes de la Durance, ils se sont parfois retrouvés nez à nez avec des branches qui se penchaient un peu trop sur la rivière. Au goût de Yannick Boutier. Et qu'ils ont dû, parfois, se mettre à l'eau.

 

Déjà, cela repousse drôlement vite. Nous avions pourtant, comme chaque année, fait un élagage à la fin de la saison dernière. Mais c'est cela une rivière, elle subit la montée des eaux, les bourrasques de vent. Comme l'activité frénétique des castors. On se retrouve avec des morceaux de bois ou des troncs d'arbre qui gênent à la navigation» prévient "Boubou", autrement dit, le maître de cérémonie, qui, comme son fils Pierre, connaît ce parcours dans ses moindres recoins. D'ailleurs, à leurs jeunes hôtes, ils présentaient volontiers les résidents, permanents ou le temps d'une saison, les cormorans, les canards, les hérons, ...


 Agnès BRAISAZ
 
 
© 2017 Eclaireurs du Midi ®
Joomla! est un logiciel libre distribué sous licence GNU/GPL.